Kohlhaas

Adaptation libre d'après Heinrich von Kleist

avec des poèmes de Erich Mühsam

 

Mise en scène Claus Overkamp

 

Direction artistique Kurt Pothen

 

avec

Roger Hilgers,

Eno Krojanker,

Annika Serong,

Matthias Weiland,

Marie-Joëlle Wolf

 

dès 13 ans

 

Une famille d'artistes, comédiens, musiciens et saltimbanques, voyage de ville en ville avec son théâtre ambulant. Ce soir, ils présentent la tragique histoire d’un marchand de chevaux respectueux du droit et de l’ordre établi qui, devenu hors-la-loi et meurtrier par amour des siens et de ses chevaux, finira par déclencher une révolte sanguinaire et incontrôlée… Maquillages et postiches, ombres et marottes, la troupe joue très librement et avec humour de tous ces ingrédients pour raconter, dans la tradition du théâtre de tréteaux, ce drame effroyable, burlesque et musical sur le pouvoir, le despotisme et la résistance.

 

Production Agora Theater, le théâtre de la Communauté germanophone de la Belgique, avec l’aide du Ministère de la culture de la Communauté Germanophone de la Belgique

Coproduction Théâtre Marabu Bonn Allemagne

Avec le soutien de Via 2018 Maastricht – Kandidaat Culturele Hoofdstad van Europa 2018, du KULTURsekretariat de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie (Allemagne), de la ville de Bonn et du Land de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie (Allemagne)

 

Langres (52)

samedi 8 octobre 16 à 21h

 

La Presse  à la création en Belgique

 

"Il y a des soirs où j'ai l'impression d'avoir fait le tour de la question en tant que spectateur. Il en est d'autres au contraire où j'ai le sentiment de tout redécouvrir. C'est ce qui m'est arrivé avec « A l'affiche : KOHLHAAS ». Construite sur un mode burlesque parfaitement maîtrisé, la pièce use de toutes les ficelles pour prendre ses distances avec une histoire lamentable : un prince qui abuse de son pouvoir pour mettre à mal l'univers d'un homme - Kohlhaas - respectueux des lois et de l'ordre. Il finira par déclencher une révolte sanguinaire et incontrôlée. Tout est rythmé, rien n'est gratuit. La dérision et l'ironie voilent un propos pourtant omniprésent mais investi plutôt dans les signes qu'à travers les mots. Avec quelques scènes d'anthologie comme le massacre tennistique des marionnettes, la panne de courant, le sacrifice de l'épouse ou encore l'exécution finale. Du vrai théâtre où plaisir et intelligence font bon ménage." Emile Lansman | 29.12.2011

 

« Car outre l'histoire déjà plaisante qui parle de pouvoir, de despotisme et de résistance, la mise en scène est truffée d'idées originales qui s'enchainent pour former un tout inoubliable, sans qu'on sache vraiment comment on est passé d'une chose à l'autre. [...] « A l'affiche : KOHLHAAS » se joue des attentes du spectateur et les pousse à l'absurde : la pièce nous ramène à la substance de Kleist. C'est d'une qualité et d'une actualité intemporelle. »

Ulrike Strauch, Bonner General-Anzeiger | 17.12.2011

 

« C'est le mélange explosif - un sérieux de pape allié à une drôlerie inouïe - avec lequel les acteurs procèdent du début à la fin qui confère à la mise en scène une aura qui fascine par l'aberration de la menace qui plane. On est amené à se poser la question de qui est dans son bon droit ou même de qui, au sens propre du terme, exécute la justice. La nouvelle de Kleist se voit ici transformée en un mélange déferlant et retentissant d'école gardienne et d'asile qui rappelle parfois de façon inquiétante le monde réel. » SCHNÜSS, das Bonner Stadtmagazin | Numéro 02/2012

 

« Un feu d'artifice d'idées pleines d'imagination, bien trouvées et parfaitement transposées, qui ne laisse ni aux acteurs ni aux spectateurs ne serait-ce même qu'une seconde de répit jusqu'à la fin. [...] Une pièce sublime, où le sous-titre « Un spectacle burlesque sur fond de pouvoir, de despotisme et de résistance » est plus que justifié. [...] » Helmuth Hilgers, Grenz-Echo | 10.12.2011

 

« La coproduction entre le théâtre Marabu de Bonn et le théâtre Agora de St Vith, unis par un lien étroit depuis de longues années, évolue de l'apparemment simple théâtre de foire vers une pantalonnade aberrante sur le thème du despotisme et de la résistance. Le décor d'envergure de Céline Leuchter et la musique insolite de Gerd Oly sont un plaisir en soi dans ce spectacle très réussi « A l'affiche : KOHLHAAS ». Le metteur en scène Claus Overkamp prolonge ainsi d'une manière artistique personnelle le style du fondateur de la troupe Agora Marcel Cremer, décédé en 2009. » Kultur - das Magazin der Theatergemeinde Bonn | Numéro 02/2012

Nos coordonnées

COMME IL VOUS PLAIRA
siège social

117 rue de Charenton

75012 PARIS


Téléphone :

+33 1 43 43 55 58

- 0033 6 62 15 55 58

 

N'hésitez pas à utiliser notre formulaire de contact.

Inscription Newsletter

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© comme il vous plaira

Email